Sommaire

French Impressions


- Thierry Barbé, contrebasse
- Jean-Yves Sebillotte, piano (pistes 1-10)
- Valentin Villenave, piano (pistes 11-13)

1 Florentine Mulsant (née en 1962)
Sonate pour contrebasse et piano, op. 52 (2014)
Mouvement I 7’34
2 Mouvement II 5’17
3 Mouvement III 5’17
4 Richard Dubugnon (né en 1968)
Sonata pour contrebasse et piano, op. 44 (2009)
Paraphrase 7’17
5 Scherzino 3’25
6 Lied 4’50
7 Final 3’53
8 Claude Debussy (1862 – 1918)
Sonate pour violoncelle et piano (1915)
Prologue 4’18
9 Sérénade 3’33
10 Finale 3’53
11 Henri Tomasi (1901 – 1971)
Concerto pour contrebasse et orchestre de chambre (1970)
Premier temps 5’16
12 Nocturne pastoral 5’04
13 Troisième temps 6’08

Enregistré au conservatoire Paul Dukas (Paris), en juillet 2015.

Avant-propos

Chers auditeurs, bienvenue dans ce répertoire musical inhabituel !

Nous avons voulu inscrire ce choix d’œuvres dans une conception de contrebasse en tant que "violoncelle alto", tout comme l’alto est parfois dit "violon alto". Vous pourrez constater sur notre enregistrement vidéo que la posture et les techniques de jeu semblent être les mêmes, mais en plus grand. Musicalement, le timbre de cette contrebasse « Quenoil », conçue au XXe siècle pour jouer en soliste d’après les idées d’Édouard Nanny et de Pierre Delescluses entre autres, apporte par exemple une expressivité nouvelle à la Sonate de Debussy. La scordature fa# si mi la, un ton au dessus de l’accord d’orchestre, réveille notablement l’instrument, comme l’avait voulu Giovanni Bottesini, virtuose italien du XIXe siècle.

Telle est la conception très française de la contrebasse qu’ont épousé, à ma demande, nos deux remarquables compositeurs contemporains dans ce CD : Florentine Mulsant et Richard Dubugnon, tous deux de bons amis. Henri Tomasi avait pour sa part, naguère, répondu de même au contrebassiste Pierre Hellouin, de l’Orchestre national de France. J’aime beaucoup ces quatre pièces très expressives, lyriques, impressionnistes...

Bonne écoute...

Thierry Barbé

Remerciements

Remerciements à :
- Jean-Michel Ferran, directeur du conservatoire Paul Dukas, lieu de l’enregistrement ;
- Florentine Mulsant, Richard Dubugnon, Pierre Hellouin, les regrettés Henri Tomasi et Claude Debussy sans qui ces musiques fortes et vraies n’existeraient pas ;
- Jean-Yves Sebillotte et Valentin Villenave, amis sincères pour leurs talents de musiciens pianistes ;
- Jacques Willem, Héloïse Fournier, Barbara Serré, Diederick Suys, et l’équipe de tournage et montage-réalisation ;
- Marie-Laure, mon épouse, pour cette magnifique peinture de contrebasse — davantage de ses travaux se trouvent sur le site Décor peint.
- Tous nos maitres, collègues et étudiants du monde entier pour la transmission de notre art musical.

Thierry Barbé